Fév 122015
 

SHOUFANI« L’acceptation de l’autre tel qu’il est, dans ses souffrances comme dans sa joie, l’humilité qui consiste à se laisser illuminer par lui, tout cela devient naturel le jour où l’on a compris, la responsabilité, la co-responsabilité qui nous lit face à la vie.

L’éducation pour la paix, c’est l’art de la synergie des lumières, synergie qui crée du neuf, du différent, du vivant.

Si tu veux la paix, prépare la paix : fais venir l’autre dans ta propre maison, rends-lui visite dans sa famille, écoute-le, fais-le physiquement exister dans ta vie.

Au bout d’un temps, au-delà de toutes les difficultés traversées, tu constateras que la peur, origine de toutes les violences, est devenue un spectre qui s’est éloigné, éloigné jusqu’à se dissiper. »

Emile SHOUFANI, extrait d’Un Arabe face à Auschwitz de Jean Mouttapa.
Prêtre arabe israélien, il a élaboré un programme d’Education à la Paix au sein de l’école Almutran qu’il dirigea pendant plus de vingt ans au profit de jumelage avec une école juive de Jérusalem : toucher les jeunes puis à travers eux toucher les adultes…

On peut trouver le livre ici…

La Procure

Chapitre