Pédagogie

 

Dans ses témoignages, Magda Hollander-Lafon a élaboré une pédagogie de transmission basée sur une préparation et un accompagnement de type oral et écrit ; le but est que chaque jeune puisse s’approprier personnellement le temps d’échanges et surtout que cet échange soit un tremplin de vie.  « J’ai conscience que ce serait destructeur d’enfermer la nouvelle génération dans une mémoire uniquement douloureuse. La question qui m’anime est : comment transmettre l’incommunicable avec des mots de façon à mobiliser en chacun un appel à la responsabilité, à la vie».

L’écriture a été pour Magda Hollander Lafon un moyen pour « tourner une page », elle va permettre ce que chaque jeune s’investisse, trouve sa place, se sente concerné individuellement, s’engage par ses questionnements : quelques semaines avant la rencontre, un questionnaire anonyme est remis à chaque jeune pour permettre d’oser plus facilement poser des questions mais aussi pour que s’expriment des préjugés, des représentations sur l’étranger, pour que se disent aussi des peurs ; une rencontre avec des représentants des jeunes permet ensuite de sélectionner quelques questions qui constitueront un levier pour un échange impliquant chacun ; un questionnaire sera aussi remis à chaque jeune après la rencontre pour prolonger le travail avec les professeurs, pour voir comment le témoignage a été « reçu » et « compris ».

Cette démarche éthique se fonde sur un accompagnement soucieux de chaque interlocuteur pour que la transmission soit à la fois la plus juste possible mais aussi la plus porteuse non de violence mais de sursaut créateur dans sa propre vie, au plus près de sa quotidienneté, de ses liens familiaux et sociaux. Les détails donnés, dans les échanges avec les jeunes comme dans ce livre, ne sont jamais crus mais porteurs d’espoir : Magda Hollander Lafon privilégie les faits historiques qui mettent en lumière l’Humanité qui persistait dans les Camps au milieu de l’abominable, elle explique aussi la montée du Nazisme pour éveiller en chacun le sens de responsabilité individuel, pour que chacun se sente co-constructeur du présent et de l’avenir.

Chaque jeune est ainsi restitué dans sa place d’acteur citoyen responsable de ses actes comme de ses paroles et surtout capable d’agir pour bâtir une société plus humaine, plus fraternelle :  « Mon seul désir, en témoignant, c’est que vous trouviez confiance en vous-mêmes, que vous soyez capables de vous engager en personnes libres (…) Discernez, choisissez et devenez responsables de vos choix. Transformez l’indifférence et l’ignorance en solidarité. (…) Il vous reste maintenant à imaginer, à œuvrer ensemble, à cultiver de vrais liens, avec moins de peur, pour retrouver l’espérance en l’humanité de l’homme, pour être des témoins vigilants, aujourd’hui, là où vous êtes. Vous êtes les bâtisseurs de votre vie et vous êtes responsables de votre devenir ». (Quatre petits bouts de pain)

  Une réponse sur “Pédagogie”

  1.  

    Merci pour ces témoignages qui me bouleversent et surtout le témoignage spirituel de Magda dans son livre Quatre petits bouts de pain.
    Documentaliste en lycée, nous accueillons des personnes témoins de cette période avec des professeurs très engagés sur ce sujet.
    Je voudrais savoir comment je peux entrer en contact avec Magdala afin d’organiser une rencontre, si cela est possible.
    Bien cordialement
    Florence

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)